Kyoto


Voyage, roadtrip : Quoi faire, quoi voir ? / samedi, août 4th, 2018

Les bons plans bouffe, logement et visites de Kyoto

Je crois que Kyoto sera une de mes villes préférées au Japon. C’est la première ville que j’ai visité et ça m’a rappelé tous les Naruto que j’ai lu avec ces petites rues toutes étroites, les devantures des maisons et des magasins en bois, les poteaux et les fils électriques en nombre mais qui arrivent à avoir du charme… Bref, c’est une bonne entrée en matière pour commencer ce périple japonais.

Budget

Pour 4 jours • 3 nuits : 122€

Logement : 41€

Transport : 32€

Bouffe : 36,5 €

Visites : 12,5 €

Où dormir ?

Mon hostel était le K’s House Kyoto. Je ne peux que vous le recommander. C’est très propre, le personnel parle anglais (important à préciser car ce n’est pas toujours le cas au Japon). Il y a un salon très agréable avec tatami et canapés, une cuisine avec tout ce qu’il faut dedans. Il y a une terrasse pour les belles saisons et il y a même une baignoire dans la salle de bain du 2e etage 😉

Les prix commencent à 1710 ¥ en dortoir mixte de 8 lits. Il y a shampoing, gel douche, conditionner, draps de lit à disposition.

Il est super bien placé, à 20 minutes de marche de Gion, à côté d’une station de bus et de métro pour rejoindre les sites un peu plus éloignés comme la forêt de bamboos ou les 1000 portes Torii.

Bref, je vous le conseille !

Je n’ai malheureusement pas penser à prendre de photo. Je devais être dans le décalage et l’émerveillement 😇

Mais en voici une des rues de Gion pas loin.

Où manger cheap ?

Nakau

C’est une chaine de restaurants vraiment cheap mais qui est aussi super bonne (dires confirmés par un local). C’était mon premier repas et c’était bien car super facile.

D’abord, vous commandez sur des écrans qui peuvent être mis en anglais. En plus vous avez l’image du repas alors vraiment, on peut pas être plus aidé que ça.

Ensuite, c’est tellement pas cher ! Le Udon au porc que j’ai mangé m’a coûté 450 ¥ et la quantité était bien suffisante.

Vous avez plein d’autres choix de soupes et de curry si vous n’aimez pas le udon.

Gyoza à la tour de Kyoto

Au rez-de-chaussée de la tour de Kyoto se trouve un grand Food hall. Vous trouverez de tout et notamment de bons gyoza ! Les gyoza, c’est un peu ma valeur sure ici. C’est toujours bon, ça ne coute vraiment pas cher (entre 200 et 350¥) et accompagné d’un bol de riz ça fait déjà un bon repas.

Toriyasu

Toriyasu, c’est le petit restau typique où on n’entre pas quand on ne connaît pas. De dehors, ça n’a pas l’air de grand chose. À l’intérieur c’est tout petit. Il y a une serveuse et un chef. Puis une dizaine de places assises.

La serveuse est super gentille et parle un peu anglais heureusement. Ce restau est conseillé sur quelques blogs alors je pense qu’ils sont habitués aux touristes même si ça reste un endroit un peu caché.

En tout cas, c’est très copieux. Ils ont 3 plats : un bol de riz avec de l’omelette et du poulet soit bouilli, soit frit, soit sans poulet. Accompagné d’une soupe miso et d’un thé glacé assez fort.

Ça vaut le détour 😉

Café Sarasa

Le café Sarasa n’est pas très loin du Pavillon d’Or. On y arrive très bien à pied. La particularité de cet endroit est qu’il s’agit d’un ancien onsen. Il comporte encore quelques traces de cette époque avec notamment des restes de mur et de carrelage.

Le café proposé des boissons ainsi que des repas légers. Quelques soirées concerts ont aussi lieu de temps en temps.

Cat cafe Wan nyan chu

Et bien oui… les chats et moi c’est une grande histoire d’amour ! Alors bon, je ne pouvais pas faire sans tester un café à chats, vous comprenez bien.

Le résultat est que j’ai été assez déçue en fait. Peut-être je n’ai pas été dans le bon. Mais celui-ci était quand même cher je trouvais (1080¥ pour 30 minutes, avec une boisson incluse).

Et les chats étaient pas mal peureux en fait. Moi qui m’attendais à recevoir mon quota de câlin et d’amour, je suis restée sur ma faim !

Alors je pense que naturellement, il faut rester plus longtemps pour laisser le temps aux chats de s’habituer à sa présence. Ça prend du temps les histoires d’amour mais bon, voilà :p j’avais pas les sous pour plus de temps cette fois-ci. Peut-être une prochaine fois…

Les visites

Sanjūsangen-dō ou le temple des 1000 bouddha

Ce temple, c’est non seulement mon premier temple mais aussi ma toute première visite « officiellement touristique » sur le sol nippon.

J’allais dans ce coin de Kyoto pour autre chose, que je n’ai finalement pas trouvé. Je suis donc rentrée dans ce temple. À vrai dire, je mourrais de chaud et je me suis dis qu’il y aurait de l’air conditionné. Mauvaise pioche haha

Mais je ne regrette tellement pas cette visite ! Je suis rentrée dans le temple innocemment et je suis tombée nez à nez avec pas moins de 1000 statues de Bouddha ! C’était très très impressionnant. Très beau. Et tous ces travailleurs japonais qui dépoussiérais ces statues à l’aide d’un petit pinceau, millimètre par millimètre. Mon premier temple mais aussi ma première confrontation avec la culture japonaise et à quel point ils sont sérieux dans leur travail et à quel point ils le prennent à cœur.

Tout l’espace autour de ce temple est également chouette à parcourir. Vraiment, c’est un temple que je conseille. Il y en a tellement, il faut choisir ses investissements. Celui-là en est un bon 🙂

Bien sûr, les photos sont interdites à l’intérieur mais vous pouvez avoir un aperçu sur Google. Et juste un aperçu car le choc que ça fait quand on a ces statues en face de soi est encore une histoire différente.

Entrée : 600¥

Kiyomizu dera et Gion

Kiyomizu-dera c’est la partie de Gion qu’on voit partout en photo. C’est aussi la qu’il y a le temple avec les trois fontaines. C’est encore la que vous pourrez voir le plus de filles déguisées en geisha. C’est finalement là que se trouve le Starbucks très « traditionnel » de Gion. Mais c’est aussi là qu’il y a énormément de touristes et de magasins à touristes. Alors si vous voulez y aller, c’est mieux le matin tôt ou le soir tard. En plus la vue est belle car c’est assez en hauteur.

Sinon, les autres petites rues de Gion sont très sympa à faire aussi et beaucoup plus désertes et donc tranquilles. On y voit plus d’authenticité, je trouve. Et bon, c’est cool de pouvoir marcher à plus que du 2 à l’heure et de pouvoir faire des photos sans avoir 1000 personnes dessus (genre celle qui suit…).

Ainsi vous pouvez vous baladez entre cette partie de Gion et Pontocho Alley, qui est une autre grosse artère bien connue et visitée de ce quartier.

Et vous serez au calme, à pouvoir profiter du Kyoto dans son état le plus naturel.

Fushimi Inari-Taisha

Après le temple aux 1000 bouddha, voici le chemin des 1000 portes Torii !

En vrai, un petit oiseau m’a dit qu’il y en avait plus de 10 000. Quand on est sur place, on peut le croire sans difficulté. Il y en a partout. Genre PARTOUT !

En tout cas, les conseils que je peux vous donner pour vraiment profiter comme il se doit de cet endroit, c’est

  1. Être sur place à 7h du matin pour éviter les gens (on n’aime pas ça les gens).
  2. Être sur place à 7h du matin en été pour ne pas transpirer ses tripes dès les 3 premières marches (vous tiendrez jusqu’à la 10e mettons).
  3. Prendre un bon anti-moustiques parce qu’apparemment, même avec les milliers de touristes qui y viennent chaque jour, ce sont des crèves-la-faim hyper agressifs.
  4. Avoir son combo gagnant : petit essuie, éventail et bouteille d’eau.
  5. Aller jusqu’au sommet. La première partie est la plus difficile, c’est promis. Après le premier « checkpoint », prenez le chemin à droite et ce sera assez facile d’arriver tout en haut. Prenez le chemin tout droit et vous souffrirez encore un peu 🙂

En dehors de tous ces conseils, ce que je peux vous dire c’est que ce n’est pas pour rien que c’est un des endroits les plus photographier au Japon. Un must do par excellence.

La Bamboo Forest d’Arashiyama et la romantic car

À l’autre bout de la ville de Kyoto, se trouve un superbe passage au milieu d’une forêt de bambous.

Alors ça vous prend 1h d’y aller pour un chemin de 100m à peu près. Mais oui, c’est un endroit vraiment cool quand même.

Les conseils 1•3•4 de la visite précédente s’appliquent. Aller tôt pour être tranquille et avoir ce genre de photo, un bon anti moustique car même des réflexes de feu ne vous sauveront pas, et l’essuie goutte de sueur et toute sa clique, en tout cas en été 🙂

Autour de ce petit chemin de quelques mètres se trouve un joli parc mais aussi le parc avec les singes. Je n’y ai pas été donc je ne saurais pas vous en dire plus, mais c’est là quelque part 🙂

La Romantic Car

Depuis Arashiyama, il y a un chouette parcours à faire : prendre la Romantic Car càd un vieux train ouvert qui passe à travers les montagnes jusqu’à Kameoka, et revenir en petit bateau à travers les rapides de la rivière Katsura.

Quand j’y étais, la rivière était endommagée à cause de la catastrophe de début juillet. Alors je suis revenue en train normal.

Mais pour info, un aller simple de Romantic car coute 620¥, et le bateau coûtait 4100¥.

Ok ça c’était mon arrêt vraiiiiiment touristique du jour 🙂

Palais Nijō-jō

C’est intéressant de visiter au moins un Palais pour savoir un peu comment ça se passait dans le temps, voir quelle pièce était utilisée pour quoi, avoir les explications des décors, etc.

Mais c’est une longue visite quand il fait chaud…

j’avoue que je n’ai pas été très attentive alors je vais me contenter de vous mettre quelques photos pour celle-ci. Veuillez m’excuser ce moment de faiblesse.

Entrée 600¥

Golden pavilion : Kinkaku-ji

Bon ok, à Kyoto, il y a beaucoup (que?) d’endroits touristiques qui en valent la peine. Et le pavillon d’or n’y échappe pas.

Alors au début j’y allais sans grande conviction mais c’est vrai que c’est assez incroyable à voir.

Après, la visite est quand même un peu décevante dans le sens où c’est un petit parcours tout fait que tout le monde doit suivre à travers le parc du temple et qui contourne ce dernier.

Ça vaut pas les 1000 bouddhas ! Mais ça vaut le coup quand même 🙂

Entrée : 400¥

Kyoto goshō : le palais impérial

Alors ça, c’était une dure visite à faire en été. Pas beaucoup d’ombre, chaleur, moi agonisante.

Mais en vrai, c’est une bonne visite. Je m’explique.

Le parc autour du Palais est immense. Donc c’est toujours un bon point selon moi.

Ensuite, ils ont comme une salle d’attente après le passage des gardes. Climatisée (merci seigneur). J’ai du y rester une bonne heure.

Dans cette salle, il y a des casiers gratuits que vous pouvez utiliser le temps de votre visite.

Et cerise sur le gâteau, des visites guidées gratuites sont organisées. Alors je l’ai pas faite parce que je n’avais pas le temps et qu’il faisait trop chaud pour écouter la guide donner ses explications en plein soleil. Mais comme ça vous savez 🙂

Vous pouvez aussi faire le tour vite fait par vous-même.

Défilé de kimono au Nishijin textile Center

Saviez-vous que vous pouviez assister à un défilé de Kimonos gratuitement à Kyoto ?

Non loin du palais impérial, se trouve le Nishijin Textile Center. Et à peu près toutes les heures, vous pouvez voir défiler quelques japonaises en kimonos. Ça ne dure qu’une dizaine de minutes, elles ont un sourire forcé comme on n’en fait plus de nos jours mais c’est vraiment gai à voir 🙂

En bref…

C’est tout pour ma part. J’espère que ça vous donnera des idées et des envies de voyage à Kyoto !

Il y a 1000 choses à faire et à voir dans cette ville. Malheureusement en 3 jours et demi, je n’ai pas eu le temps de tout faire. Et pourtant j’ai bien marché !

Donc si vous y allez et que vous avez le temps, 5 jours ne serait pas de trop.

Autres visites sur la liste ?

Je regrette surtout de ne pas avoir pu faire Kurama-yama (un peu plus au nord). Si vous en avez l’occasion…

Bon voyage !

2 réponses à « Kyoto »

  1. Photos superbes.
    Pour ceux qui n ‘auront sans doute jamais l’occasion d »y aller ça fais rêver.
    Continue j’ai l’impression de faire partie du voyage.
    Nicole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *